KOH LANTA : l’épisode 1 raconté par ce filou de Denis Brogniart

Coucou c’est Denis ! Et c’est au sud du Cambodge que j’ai attendu les nouveaux aventuriers de Koh-Lanta. Bienvenue dans ce pays d’histoire qui a accueilli 18 naufragés vendredi dernier. Et pour eux, tous les espoirs sont permis. Retour sur l’épisode 1 de cette nouvelle saison de Koh-Lanta !

Yé yé yé ya yé yé ya

Cette année, on a trouvé des nouveaux vainqueurs qui vont vous tenir en haleine et me prendre la tête à cause des piqûres de moustiques, bouh ça gratte. Et parmi eux, y en a un qui va toucher les 100 000€ grâce à des stratégies rocambolesques. Une fois, encore, nous avons choisi du lourd, même si Julie nous manque, terriblement.

C’est sur un fameux trois mats, fin comme un oiseau, que sont arrivés vos accompagnateurs préférés du vendredi soir. Et certains sont déjà sortis du lot.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.48.57

Manuella, 35 ans, est mannequin et veut casser son image de femme qui « n’est pas foutue de se maquiller ou de s’habiller toute seule » sous prétexte qu’elle est égérie d’une marque de raviolis.

Dylan, 22 ans, est agent immobilier et mannequin et militaire et action man et conducteur d’une Porsche Cayenne. La même voiture que la mienne ce qui prouve qu’il a très bon goût.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.50.36

Yassin, 39 ans, est électricien et a de gros daddy issues. Il veut prouver qu’il n’est pas un enfoiré — même si sur Koh-Lanta on a le droit d’avoir faim et d’avoir froid. Dommage, il ne veut dire bonjour à personne et ça a vraiment l’air de le faire chier d’être là.

Franck, 50 ans, a connu 1000 boulots, il est très fort en tout, sauf en natation. On aurait peut-être dû spécifier dans la fiche d’inscription qu’il y aurait quelques épreuves marines. Heureusement, avec un caillou, il fait un bifteck.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.49.15

Ouais ben t’es bien le seul

Et on a… Je ne sais plus comment elle s’appelle mais la nageuse qui a fait quelques années de natation synchronisée et qui aujourd’hui veut devenir avocate ou chef de pub. Un profil classique de petite chef qui lui a permis de monter sur les épaules de Dylan et Manuella sans sommation pour attraper le collier d’immunité. Allez hop.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.51.14

Mais le principal cette année, c’est qu’il n’y aura pas une, il n’y aura pas deux mais bien trois tribus différentes, ce qui fait donc 3 fois plus de “oh non, notre camp est pourri, il a plu toute la nuit et on est trempés”, 3 fois plus d’embrouilles et 3 fois plus de stratégies qui fonctionnent relativement bien.

Première épreuve

C’est parti pour nos naufragés qui vont se frotter à la première épreuve avec une règle simple :

En relai de 6, ils devront aller chercher son flambeau situé à 3,38m et pesant 839g pour les placer sur un porte-feu qui devra plus tard porter du feu mais ça je vous en parlerai plus tard lorsqu’on arrivera à cette étape. Après ça, il faudra aller au bout du parcours de 6 obstacles à équidistance équivalent à la racine carrée de la distance terre-lune divisée par Pi et mettre le feu au porte-feu pour faire le parcours inverse. Il faudra enfin utiliser les allumettes géantes pour embraser les vasques et déclarer le vainqueur de l’épreuve 1, toujours très simple et bien expliquée.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.54.52

C’est un joyeux bordel

Les bleus étaient très bien partis ! Mais je crois qu’ils n’ont pas très bien compris mon histoire d’allumette géante. Pas grave pour ce petit malin de Yves qui a bien vu les jaunes tricher, alors c’est réglé “on n’est pas des tricheurs, on est deuxième même si on est un peu nuls”. FAUX ! Dans son équipe aussi, cette bonne vieille Hada est passée sous la poutre. Allez hop ! Disqualifiés ! Les rouges ont du riz (sur leur super camp façon Club Med — merci Yassin) même si personne n’aurait misé un kopek sur eux, pas même les membres de la tribu.

Chez les autres, ça bougonne, ça râle un peu, franchement, bravo pour l’esprit d’équipe, il est cassé c’est pas grave hein. Et qui dit mauvais karma, dit mauvaise nuit bien pourrie. Faut pas se chauffer avec la nature.

Deuxième épreuve, l’immunité

Cette année encore, j’ai eu la chance de concevoir le totem d’immunité avec un super sculpteur cambodgien qu’on a payé 42 580,98 riels.

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.56.39

« C’est moi que j’l’ai fait »

Et pour le présenter, quoi de mieux qu’une épreuve de puzzle où seule la chance entre en jeu ? Parce que franchement, sans modèle c’est pas simple. J’ai essayé, je le sais.

Il a donc fallu aller chercher une table au fond de l’eau – et autant dire que certains n’ont pas eu le brevet de secouriste vu qu’ils nagent comme des cailloux – reconstituer une pieuvre, avec 11 cordes de 3cm de diamètre, toutes de tailles différentes, allant de 20 cm à 80 cm, et seuls deux candidats pouvaient reconstituer ce puzzle. Il semble que certains aient adopté “putain mais j’y arrive pas c’est de la merde” comme mot pour changer de candidat. Vous me suivez ?

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.57.37

Mannequin Challenge chelou

Les jaunes sont repartis avec le totem, les rouges aussi sont tranks ils n’ont juste pas d’objet déco et les bleus bon ben… C’est un nouvel échec cuisant.

Les stratégies en carton

Du coup hein, l’émission était déjà assez longue comme ça, on a décidé de ne pas filmer les jaunes et les rouges pour se concentrer sur les Takeo qui vivent un peu comme des clodos pour le moment. Cabane inondée, fringues trempées et tout le monde qui a déjà envie de se barrer, rien ne va. Alors niveau stratégies, on est entré dans du lourd.

Les regards se sont tournés vers Yves, parce qu’il a froid, parce qu’il a faim, parce qu’il a sommeil, parce qu’il se rend compte qu’il a laissé sa copine bombasse à l’autre bout du monde…

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.49.37

« Mais oui je vais t’attendre mon biquet »

Hada l’a dit : “je vote contre lui”, Kelly en a rajouté : “Les gens qui se plaignent ça me gave”, Mathilde a surenchéri avec un “J’avoue” (grosse contribution). Frédéric quant à lui a essayé de sauver son copain, mais bon… personne ne se souvient déjà ni de sa tête, ni de son nom alors on va aussi oublier son avis.

Mais Dylan, aussi beau et con que ses mocassins, a tenté son petit bluff sur Yves. Il éliminera Kelly (“non je déconne c’est pour faire croire et en fait c’est lui qu’on va le dégager”).

POUR LES STRATÉGIES NULLES… 3, 2, 1… TOP !

Et à la fin, il n’en restera qu’un, mais ce ne sera pas celui-là…

L’heure du conseil a finalement sonné, et j’ai fait un petit rappel sur combien les bleus sont un peu des cassos et qu’ils ont perdu deux fois, déjà.

Capture d’écran 2017-03-17 à 19.02.09

Cachez votre joie hein

Après une superbe citation de Bruce Lee “C’est en s’entrainant avec les plus forts qu’on devient plus fort” par Dylan (merci proverbes-citations.com), j’ai immédiatement procédé au dépouillement qui s’est passé comme ceci :

“DYLAN
DYLAN
YVES
DYLAN
3 voix contre Dylan, une contre Yves. Il reste deux bulletins et celui-ci peut déjà être décisif.
DYLAN
Dylan, je vais procéder au dépouillement du dernier bulletin mais ça ne changera pas l’issue du vote.
DYLAN”

Mot pour mot.

La sentence est bien sûr irrévocable, malgré la belle sortie de celui que l’on surnommera désormais “mocassins d’argent” : “Les promesses écrites sur le sable s’effacent avec une vague” (même si pour le coup, c’est la pluie qui a tout effacé).

Capture d’écran 2017-03-17 à 18.53.27

A la semaine prochaine les bouseux.

Commentaires ()