PRÉSIDENTIELLES – Jeff Panacloc avoue que Jean Lassalle est l’une de ses marionnettes

A moins d’une semaine du Premier Tour, c’est une bombe que lâche l’humoriste ventriloque Jeff Panacloc.

panacloc

GM : Bonjour Jeff.

JP : Bonjour Golden Moustache.

GM : Vous créez le buzz à quelques jours des élections, il faut le dire ! Première question : pourquoi ?

JP : Merci ! Héhé. Quand j’ai vu le début de la campagne avec Fillon ou Le Pen, je me suis dit qu’un peu de légèreté ne ferait pas de mal. Les Français ont besoin de rire, vous savez. J’adore ça moi, rire. Et vous savez ce que je préfère ? Faire rire. C’est mon métier. Je suis bon dans mon métier.

GM : Ça, on ne peut pas vous l’enlever, vous êtes un sacré bout-en-train ! Et pourquoi ce personnage Jean Lassalle ?

JP : Ben il est drôle, non ? Franchouillard à souhait, un peu tonton bourré sur les bords, ça me permettait de sortir un peu de mon registre, et surtout de tester une nouvelle voix, plus lente. Ça me laisse le temps de réfléchir à la fin de ma phrase alors que j’en suis à la moitié. Personne ne s’étonne si mon personnage s’endort au milieu d’une phrase.

GM : Mais on ne vous voit jamais ! 

JP : Il est vrai que cette fois-ci, au lieu de mettre seulement le bras dans la marionnette, j’ai dû rentrer dans le corps de Jean Lassalle. Ne vous en faites pas ! C’est du latex et je ne suis pas allergique [rires].

GM : Vous êtes dégueulasse.

JP : Je sais. Vous aussi.

GM : C’est méchant.

JP : Alors restons-en là.

GM : Vous nous invitez quand même à votre prochain meeting ?

JP : Non.

GM : Dommage. Au revoir.

JP : Bye.

Commentaires ()