12 signes que tu écoutes trop “Djadja” d’Aya Nakamura

Oh djadja.

Tu chantonnes “Oh djadja” partout, tout le temps, jusqu’à l’épuisement

Au réveil, dans le métro, au boulot, à table et même pendant tes rapports sexuels.

Tu t’es fait un horrible dégradé blond platine

Aya-Nakamura-presente-son-nouveau-clip-Comportement_article

Malheureusement tu n’es pas star du RnB mais contrôleuse de gestion chez Michelin. Du coup c’est bof.

Tu as déjà cherché “en catchana baby tu dead ça” sur Google

Depuis tu le chantes encore plus fort et tu expliques les paroles à tes potes. Mais tu n’as plus trop de potes.

Plus personne ne te laisse approcher des enceintes en soirée

tenor-2

Le DJ a demandé à la sécu de te virer. Pas grave, t’écouteras “djadja” sur le chemin du retour.

Tu es persuadé que pleins de mecs parlent sur toi et te courent après

Alors que t’as pas pécho depuis six mois. Tu vis dans le déni.

Tu hurles “Putain mais tu déconnes” sur toutes les personnes qui critiquent ta chanson culte

DfZc41FWAAEXmYoC’EST PAS COMME ÇA QU’ON FAIT LES CHOSES.

Quand on te croise dans la rue, faut pas tchouffer

T’es complètement dans ton comportement.

Tu répètes “ y’a R” à tout bout de champ et personne ne comprend

Quand on te demande d’expliquer tu réponds “crache encore y’a R”. Les gens te recommandent de consulter.

Tu vides dix pots de nutella par jour pour avoir le même boule qu’Aya

giphy-2

Sauf que chez toi la graisse va dans le bide et les joues plutôt dans un bon cul bien bombé. Tu ressembles à un hamster obèse.

Tu repousses les avances de mecs imaginaires dans la rue

Ça leur apprendra à jouer les grands frères pour te salir.

On te dit souvent “mais ça va pas mais t’es tarée !?”

Mais du coup ça t’enjaille et tu remets la chanson. Tu ne sortiras jamais de ce cercle infernal.



On t’a tagué dans cet article

intervention-how-i-met-your-mother

Il faut passer à autre chose maintenant.

Commentaires ()